Actualités précédentes : Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

_____________________________________________________________________________________________________________

Frederick Galiay

Basse électrique, composition, images.

Missing Time - Press kit

Frederick Galiay : basse électrique, composition

Télécharger l’album

Part I Bönpo Ouverture/Capture :

                        

Part VII Break Point/Retour :

                        

Inversus Doxa est heureux de vous annoncer la sortie de sa nouvelle référence. Il s’agit d’un album de basse électrique solo, composé et interprété par Frederick Galiay : MISSING TIME.

Missing Time est une pièce en huit parties, composée pour un soliste à la basse électrique en interaction avec un dispositif d’amplification, un dispositif de "prise de son active" et, pour la version concert, un dispositif de diffusion.

Cette pièce est une composition à plusieurs niveaux avec différentes permutations possibles. La partition est une vue globale et non linéaire du champ des possibles autorisés, et n’étant pas conçue comme une trame à suivre dans sa temporalité, elle laisse à l’interprète le soin d’agencer les différentes propositions.

L’œuvre se présente sous la forme d’un laboratoire sonore en temps réel, une expérience d’immersion, développant une mécanique des relations spatiales et temporelles existant entre les sons.

Le dispositif qui permet d’intervenir sur le son à différents endroits de sa progression, de son émission à sa résonance, est pensé comme un méta-instrument, une machine à plusieurs niveaux de générations et d’interconnections sonores.

Le processus de création se caractérise par une focalisation sur le son et les ressources élargies de l’instrument - celui-ci poussé dans ses ultimes retranchements - et par la dissection et la mise en lumière des éléments constitutifs des sons (attaques, transitoires, résonances...), eux-mêmes considérés comme éléments structurant la composition.


Le "missing time" définit le temps manquant dans la mémoire des "ravis", à la suite de prétendus enlèvements d’humains (abductions), à bord d’O.V.N.I.

Les huit mouvements de l’œuvre symbolisent, d’une manière métaphorique et assez librement, les huit phases présentes de façon récurrente dans les témoignages d’abductés.

Faire un commentaire sur cet article

Contact