Frederick Galiay lauréat du programme Hors les murs 2015

Résidence au Laos, au Myanmar, en Thaïlande et au Cambodge pour une immersion dans les musiques de cérémonies. Sa fascination pour ces musiques n’est pas nouvelle.
Son précédent opus « Missing time » était déjà très fortement inspiré de chants des moines Bonpo, au Tibet. Avec cette nouvelle recherche il souhaite aller plus loin dans la compréhension des différents codes musicaux de cette région si riches en diversités, les liens existant entre le mystique et le poétique et la retranscription en sons de ces « états », afin de composer une oeuvre qui utilise ces langages. Très loin dʼune démarche musicologique, il souhaite proposer un regard sensible sur les manières différentes qu’ont les humains d’exprimer des sentiments semblables, aux quatre coins de la planète.

Plus d’informations

Répondre à cette brève

 

Contact