« Je deviens Jimi Hendrix » - Melkior Théâtre

Autoportrait n°1 : Henri Devier, « J’aime cette vie »

Compagnie Melkior Théâtre - Bergerac
Présenté dans le cadre de la Nuit de la Danse des Grandes Traversées.

Vendredi 23 septembre 2011 au Casino Barrière de Bordeaux (21h/1h00)

Texte : Eric Da Silva
Création vidéo : Frédéric Valet
Création musicale : Jean-Sébastien Mariage
Création sonore : David Carbonnel

« … il éteignit puis s’assit sur le lit. Et dans l’obscurité, le balai prit la forme perceptible de tous les objets invisibles dans le noir. A ses pieds, il sentait même les notes de pailles s’amonceler. Je monte sur la lune pensa t-il. Il saisit la guitare invisible de son manche à balai et se mit à gratter comme il respirait. Sur ses pieds, la paille des notes se déposait en poussière de brindilles. Qu’à cela ne tienne, il enfonçait ses doigts jusqu’à la racine des pailles et leur craquement sec remontait à son cerveau en rifs pointus, piquants, glissants, souples autant que faire il se les imaginait chatouillant ses jambes et effleurant son slip, et s’immisçant comme aspirées par ses c…. . Tout ronflait maintenant mais pas en bruit de moteur, c’était l’ardeur des éléments, l’électricité naturelle du vent, des feuilles, de l’eau, des pierres dévalant la montagne. Et il se disait : « un de ces jours, je vais faire une projection astrale dans les cieux, j’irai dans les étoiles depuis la lune. Je veux voler et voir ce qui se passe là-bas. Monter dans le ciel, d’étoiles en étoiles … »

Question / réponse au singulier
- C’est bien Jimi Hendrix qui disait, je suis un enfant vaudou ?
- Il disait aussi quand je me regarde dans un miroir, je me prends pour Marilyn Monroe.

Autoportraits dis-tu ?
- La ressemblance avec les moyens de la non ressemblance…

Répondre à cette brève

 

Contact