• 06 octobre - ONCEIM - Théâtre de Vanves

    Theatre de Vanves • mercredi 6 oct. 2021 • 20 heures
    Motus et l’Onceim ont commandé aux compositeurs Jean-Luc Guionnet et Vincent Laubeuf des pièces inspirées par la rencontre de leurs orchestres insolites.
  • 30 octobre - Volumes II - Montreuil

    Fiction musicale et chorégraphique - création pour grand orchestre et corps actants
    Samedi 30 octobre - 20h30
    Théâtre Municipal Berthelot - Jean Guerrin
___________________________________________________________________________________________________________

  • Jean-Sébastien Mariage

    Guitar

    Beyond a few famous guitarists (amplified) in the history of jazz, the great development of sound qualities of the electric guitar was mainly (...)
  • Chamæleo Vulgaris

    Jean-Sébastien Mariage : electric guitar
    Frederick Galiay : electric bass

    Created in 1993, Chamæleo Vulgaris is a band having oscillated between two and ten musicians, before being resolved, as initially, as a duet : (...)
  • Frederick Galiay

    Basse électrique, composition, images.

    Il n’y a qu’un bloc, dans lequel (à l’aide d’un burin mental) pratiquer des vides et filtrer la matière, à la manière dont on filtre la roche (...)
____________________________________________________________________________________________________________




Jean-Sébastien Mariage : guitare électrique et fuzz

LIVE dans le cadre des [MuseInSitu] 14/05/2021 – 18h30 en direct des studios de La Muse en Circuit

"La corde de l’arc comme celle de la lyre exerce une traction sur le bois qui lui-même reçoit chaque corde et la tend. C’est cette double traction dans les deux sens qui permet la beauté du son quand la beauté du son ne dit rien d’autre que la précision de la mort à partir de la flèche qui fuse vers la proie." – Pascal Quignard, extrait de 'Mourir de penser' (Chapitre XIV, 'Le boomerang' - Grasset, 2014)

Larsen. Les sons sont lancés de l’amplificateur vers la guitare, sur laquelle ils rebondissent pour retourner à leur source. Les cordes de la guitare tissent une toile qui fait apparaître un horizon sonore dont les reliefs sont dessinés par les fluctuations de la matière électrique. Loin du contrôle ou de la maîtrise, le musicien met ici en jeu un dispositif des plus simpliste qu’il pousse à l’extrême, déambulant autour de l’amplificateur, comme une danse qui déstabilise les ondes.

Réalisation : Rudy Etienne :

____________________________________________________________________________________________________________

  • Wrac

    Articles witch can’t find a place in the other sections.

  • Meetings

  • Archives

    Some past projects.

Contact