Poster un message

En réponse à :

Chroniques

Ajouté le 27 août 2011
Cette excellente sortie du très chic label bordelais Amor Fati montre bien à quel point les trois improvisateurs en cause se sont émancipés de leur turbulent flirt avec le réductionnisme du tournant du siècle. D’un côté, le travail du guitariste Jean-Sébastien Mariage est ici plus pointu et risqué que les délicates textures qu’il développe dans le quintet Hubbub ; et de l’autre, la « batterie horizontale » de Mathias Pontevia rappelle Lê Quan Ninh, et le saxophoniste Bertrand Gauguet a étendu son répertoire de grincements, de halètements, de fluctuations et de balbutiements, de sorte qu’il révèle un son auquel son premier enregistrement solo de 2005, « Etwa », n’avait même jamais fait allusion. La pièce centrale, « Tsuri », 34 minutes, combine ses abrupts  (...)

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

 
Contact