• Makhno - octobre - tournée dans le sud de la France

    Remplaçant leur appendice charnel et comblant leur Œdipe avec guitare et batterie , ils nous renvoient à ces extases jubilatoires que nous avions à nous saisir de n’importe quoi et faire du bruit... Une chose est sûre, si vous aimez la musique classique, va falloir vous boucher les oreilles....
  • Makhno en concert le 13 juillet au festival Jazz à Luz

    Profondément ancrés dans le courant free-rock, leurs sets totalement improvisés décrassent consciencieusement les oreilles, remuent les tripes et invitent à une expérience d’une rare intensité. Voilà un concert qui sera débridé, un son puissant qui nous emporte et nous soulève.
_____________________________________________________________________________________________________________

Makhno

Jean-Sébastien Mariage : guitare électrique
David Chiesa : basse électrique
Mickaêl Radke : batterie

Frénétiquement sonore, électriquement explosif, il semblerait qu’il y ait dans leur musique des sons, des décibels proches de l’escadron de B5N2 et autres AICHI qui s’est abattu sur Pearl Harbor le 7 décembre 1941... J’en rêve encore... Rythmiquement excessif et débordant, harmoniquement débridé, il y a du Captain Beefheart dans leur son. A croire que leurs mères écoutaient Alchemysts & Simeon, This Heat, Silver Apple quand ils suçaient encore leur pouce... Remplaçant leur appendice charnel et comblant leur Œdipe avec guitare (Chamæleo Vulgaris, Fogo), basse (ex-Myosis) et batterie (ex-Andy’s Car Crash, Myosis, Time Code), ils nous renvoient à ces extases jubilatoires que nous avions à nous saisir de n’importe quoi et faire du bruit... Une chose est sûre, si vous aimez la musique classique, va falloir vous boucher les oreilles....

Contact