Actualités précédentes : Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

_____________________________________________________________________________________________________________

Frederick Galiay

Basse électrique, composition, images.

AKS duet

Vincent Epplay - Frederick Galiay

Frederick Galiay et Vincent Epplay duo formé autour d’un même instrument : Le AKS synthi A, synthétiseur mythique conçu par la société britannique Electronic Music Studio (EMS, de 1969 à 1979) et mis au point par les compositeurs Peter Zinovieff (idée d’origine), David Cockerell (électronique) et Tristam Cary (boitier).

Ce premier synthétiseur modulaire portatif intégré dans une valise inspira autant des compositeurs d’avant-garde comme Pierre Henry, Karlheinz Stockhausen que des musiciens comme Brian Eno époque Roxy music, de nombreux groupes de cosmisth music et de krautrock des années 60 / 70. C est sans contexte une des « machines a sons » les plus inouï et caractéristique d’une certaine histoire de la lutherie et de la musique électronique de l’après guerre.

Les deux musiciens placés face a face, propose avec ce dispositif une confrontation a partir de chacune des matrices de programmations de leurs instruments respectifs. Tels des opérateurs ils engagent une étrange partie sans règle de jeu préétabli afin de laisser place à l’improvisation et aux possibilités combinatoires de l’instrument, ainsi un vaste chant de timbres et de mouvements dynamiques est mis sur la table

Loin de la posture revival actuelle liée à la résurrection spéculative des synthés vintage, ce duo produit une musique puissante et enveloppante, déployant une gamme de textures et de tension dynamique ou le spectre sonore semble infini. Dans ce jeu d’équilibre précaire, cette musique aussi peu confortable que captivante, est une plongée sans retour dans les mystères de la synthèse analogique.


Enregistrement en concert à L’Église Saint Merri - Les rendez-vous contemporains. Octobre 2012 :





Enregistrement aux Combustibles, Paris, Hiver 2012.




Vincent Epplay plasticien/musicien, élabore depuis les années 90 une recherche multiforme a partir d’une pratique indissociée des arts visuels et de la musique Adepte du détournement et de la citation, il pratique l’hypnose musicale sous la forme de dispositif installé ou de séances public. Collectionneur d’isoloir téléphonique , transformé en cabine d’écoute individuel insonorisée , qu’ils installent en extérieur comme en intérieur, a la ville comme a la campagne au gré des propositions. En partant de l’idée de reprise, il s’imagine un répertoire à partir des catalogues d’illustration sonore (radiophonique, pédagogique, scientifique) et autres disques de bruitages et d’étalonnage hi-fi. Matière première de sa pâte sonore qu’il détourne de leur fonctionnalité illustrative pour réaliser des éditions de disques vinyles : Sound Effects, sous-titré Movies In Your Head, Le disque contre l’insomnie, Le disque qui parle des disques… ed PPT Stembogen Il continue d’archiver des disques sans musique, des films 8mn de méthode et d’enseignement pédagogique avec lesquels il réalise des films court sans camera dans l’idée de réactiver avec une certaine distance conceptuelle les rapports entre la musique et l’image en mouvement. Il se produit régulièrement en concert, en solo ou en collaboration avec d’autres artistes, (Trio avec Jac Berrocal & David Fenech , avec Samon Takahashi en ciné concert sur les films inédits de Pierre Clémenti ou avec Sébastien Roux pour Concaténation Mu … À éditer une dizaine d’albums pour différents labels : PPT Stembogen , AKA, Brocolis, LDDR, Grautag Record… Son travail de plasticien a été présenté par différentes institutions et lieux d’art en France et l’étranger : Printemps de Septembre:Toulouse, Centre d’art de la Villa Arson« Le temps de l’écoute » :Nice, Ouverture de Chantier Le 104 Paris, Son & lumière Beaubourg, Kunst-Werke, Art France, Berlin, Exposition “Live”, Palais de Tokyo, Paris….

Faire un commentaire sur cet article

Contact